Utilisateur
Offre Entreprise Vous êtes praticien ?
CRÉER SON COMPTE
  1. Accueil
  2. Le harcèlement sexuel : Ce mal du Siècle
Le harcèlement sexuel : Ce mal du Siècle

Le harcèlement sexuel : Ce mal du Siècle

  • 31 May 2020
  • 0 J'aime
  • 221 Vue
  • 0 Comments

Le harcèlement est l’ensemble des agissements répétés hostiles et malveillant à l’égard d’une personne   qui a pour but de l’affaiblir psychologiquement.

Le harcèlement sexuel est une forme d’agression sexuelle commise le plus souvent envers les femmes par les hommes. Quand elle est prouvée, elle est punie par la loi.

En fait, il s’agit de tout comportement, commentaire, remarque, geste, avance ou contact à connotation sexuelle. Ce qui génère désagrément, dégradation et humiliation chez la personne qui en est victime.

Le harcèlement sexuel peut se produire :

  • Dans la rue, rares les femmes qui échappent à ces incartades lancées du coin de la rue par un vulgaire mâle adossé contre un mur.
  • Au travail, ce seront le patron, le superviseur, le collègue ou simplement un client.
  • Il peut se produire aussi à la maison, à l’école ou être le fait un voisin de palier, d’un avocat, d’un thérapeute ou d’un médecin.

Quant au profil du harceleur, il est bien spécifique :

  • Il est souvent mal dans sa peau, de tendance dépressive ou un pervers narcissique.
  • Il peut occuper un poste de responsabilité, ambitieux, toujours à l’affut des titres honorifiques qu’il obtient grâce à sa tromperie et à sa manipulation. Revêtu d’un épais manteau d’apparences et soignant son allure, il est perçu comme le patron protecteur indulgent en bon père de famille, de mari complaisant mais en vérité, tout ce qu’il a de grand, c’est son degré de bassesse. Il manie avec un talent insoupçonné les rouages des mensonges et de la tromperie.

Connaissant les faiblesses de sa victime il la vampirise. Il va ériger des barrières autour d’elle, l’isoler des personnes bienveillantes, va user d’un discours des plus venimeux et s’empare de ses émotions. Si sa victime se rebelle il la fait passer pour folle et l’accuse de provocatrice et d’hystérique.

Le harceleur sexuel use de multiples faits et gestes des plus choquants et des plus humiliants. Il déshabille des yeux sa victime, il lui fait des compliments déplacés, lui pose des questions d’ordre intime, s’approche d’elle et tente des frôlements intentionnels qui paraissent accidentels. Ses clins d’œil et ses autres gestes de nature sexuelle frisent le ridicule. Il insiste à sortir avec elle et devant son refus catégorique il peut procéder à des appels téléphoniques des plus obscènes.

Contrairement à une relation amoureuse : Comportement réciproque, flatteur, consenti, souhaité et motivé par le sentiment d’égalité qui constitué un comportement légal, le harcèlement sexuel est un comportement unilatéral qui abaisse, envahit, étouffe et il est dénué de toute réciprocité et de ce fait illégal.

Que serait l’impact du harcèlement sexuel sur la victime ?

L’enchainement en cascade de ces agissements hostiles finit par affaiblir la victime sur le plan psychologique et même physique. Elle remet tout en question, ses sentiments et son comportement avant de mettre en cause son harceleur. De nombreuses interrogations lui viennent à l’esprit.   Son entourage va-t-il croire à ces accusations ou n’était elle pas plutôt provocatrice ?

Toutes ces questions elle se les pose sur un fond d’angoisse, de peur, de colère et de frustration.     

A ce stade il est impératif et urgent de réagir : Elle doit en parler autour d’elle. L’entourage doit l’écouter, la croire, l’appuyer pour ensuite l’aider à dénoncer ce manipulateur aux autorités compétentes et entrer en contact avec une association d’écoute et de soutien aux victimes.

Sil elle n’en parle pas, le sentiment d’humiliation et de honte auguemente. Elle perd confiance en elle, elle déprime et peut même manifester des troubler digestifs, une anorexie, une insomnie et sur le plan socioéconomique on assiste à un relâchement et une irrégularité dans son travail allant des fois à la perte de son emploi avec perte de ses avantages sociaux.

Reflet d’une société ou persiste encore cette vision des rapports homme/femme fondée sur la différence, l’inégalité avec hiérarchie des sexes, le harcèlement sexuel continue à sévir dans l’espace urbain et professionnel en dépit des lois qui le punissent.

Les causes en sont multiples :

  • En famille, dés la petite enfance, on inculque à l’enfant et surtout à la fille cette inégalité des sexes avec toutes les idées préconçues et les tabous qui en découlent.
  • Sur les bancs scolaires ou à l’université, les professeurs qui encadrent nos jeunes sortent très rarement des méthodes traditionnelles de l’enseignement pour développer chez nos jeunes un esprit critique afin de les aider à combattre ces préjugés. Certes, des efforts ont été consentis dans le domaine de l’éducation nationale, toutefois les actions menées restent en deçà des attentes et à l’avenir l’étudiant doit être au centre de toutes les actions que nous entreprenons et nous devons lui offrir les conditions qui permettent son épanouissement parallèlement à sa formation.

Devant l’étendue de ce fléau social, tout le monde est censé prendre connaissance qu’il existe une politique de lutte contre le harcèlement et des démarches à suivre pour déposer une plainte éventuelle. Ceci concerne au premier plan la victime elle-même qui doit oser en parler autour d’elle, recueillir les témoignages et des documents éventuels (des écrits, photos, preuves d’appels téléphoniques de nature sexuelle, etc…) pour ensuite dénoncer son prédateur auprès des autorités compétentes.

Lutter efficacement contre la violence à l’égard  des femmes exige l’implication du garçon, de l’homme à transformer les normes de genre pour aller vers l’égalité. Et l’enjeu est de passer du paradigme « différents, donc inégaux » au paradigme « différents, mais égaux ».

La réussite de la lutte contre la violence à l’égard des femmes passe nécessairement par la reconnaissance de l’égalité des sexes, par les deux sexes, par les institutions et par la société entière.

  • Partager:

Laissez votre commentaire